Home Sours & LambicsSour Everything Peach – Kings Brewing

Everything Peach – Kings Brewing

by sirotonslehoublon

Direction la Californie pour découvrir la “Everything Peach”, une bière de la brasserie Californienne “Kings Brewing” célèbre pour ses gros jus de fruits.
Celle-ci ne déroge pas à la règle puisqu’elle est considérée par la brasserie comme un “Frosé” à la pêche jaune, pêche blanche et thé à la pêche.
Un gros jus de pêche titrant tout de même à 7% ABV.

👀 Apparence

Pour ce qui est de l’apparence ce n’est pas bien compliqué, c’est une belle robe orangée, parfaitement opaque et à la carbonatation visuellement faible.
D’ailleurs aucune mousse ne se forme lorsqu’on verse.

👃 Nez

Au nez on retrouve bien entendu la pêche qui est bien présente et très gourmande. Toutefois par dessus ces arômes de pêche on retrouve un odeur qui me dérange pas mal et sur laquelle j’ai du mal à mettre le doigt.
Elle me dérange car c’est une odeur sucrée et relativement peu naturelle. Un petit côté Ice Tea “Zero” chargé à l’aspartame et évidemment, comme presque tout le temps avec les américains, il n’y a aucune indication sur les ingrédients.
Peut-être du lactose en masse ? Car c’est une odeur que j’ai retrouvé sur certains stouts gourmands.

👅 Bouche

Après ce nez peu ragoutant on retrouve en bouche “le goût de l’odeur” mais c’est bien plus léger et discret.
Les flaveurs dominantes sont bien entendues celles du fruit avec une grosse attaque de punch tropical et évidemment de pêche bien mure et juteuse, chargée en sucre.
Ce n’est qu’en seconde bouche que revient ce fameux goût et je suis maintenant presque certain qu’il s’agit de lactose avec ce qu’il apporte en sucre.
Il est moins gênant qu’au nez mais reste, selon moi, un peu trop dosé.

Et c’est malheureusement une saveur qui restera sur la longueur qui reste assez moyenne dans sa durée.
On notera une belle épaisseur en bouche avec une certaine viscosité qui laisse un voile gras sur le verre.

Au final c’est une bière gourmande, à fond dans l’excès, qui reste facilement buvable mais qui arrive à la limite de l’écœurement sur la fin de la canette.
Les 7% ABV sont assez discrets.

0 comment

You may also like

Leave a Comment