[Découverte] Visite de la brasserie « La P’tite Sœur »

Après avoir visité la brasserie O’Clock il y a quelques semaines, j’ai décidé de continuer cette série afin de vous présenter des brasseries artisanales de tous horizons.
Cette semaine, c’est les bières « La P’tite Sœur » produites à Sartrouville que je mets en avant.

La brasserie « La P’tite Sœur » s’est créée en 2012 à Bougival. Sentant rapidement le besoin de s’agrandir, les deux comparses à l’origine de la création de cette brasserie artisanale ont cherché un nouveau local, plus grand.
C’est chose faite en 2015 quand la brasserie déménage à Sartrouville.

A l’origine des bières La P’tite Sœur il y a deux passionnés de bières, ayant commencé le brassage amateur en 2007. A cette époque, trouver de la bonne bière se fait encore rare et c’est comme ça, à l’occasion d’une reconversion professionnelle, que se lance le projet.

Maintenant, La P’tite Soeur c’est une cuve d’empâtage de 10 hectolitres, une cuve d’ébullition d’également 10 hectolitres, le tout alimenté par une cuve d’eau chaude de 10 hectolitres.

Pour fermentation on arrive sur 6 fermenteurs : 2 de 20 hectolitres et 4 de 10 hectolitres.

Actuellement, la brasserie sort entre 400 et 600 hectolitres par an de ses cuves mais dispose d’une capacité maximum de production de 800 hectolitres. De quoi continuer à grossir encore un peu plus.

Pour conditionner sa bière, la brasserie s’est récemment doté d’une belle embouteilleuse et étiqueteuse moderne leur permettant de sortir leurs bières en bouteilles 33 et 75cl.

La philosophie des bières « La P’tite Sœur » n’est pas bien compliquée. Le brasseur veut produire la bière qu’il aime et il veut bien le faire ! Là dessus il est indiscutable en voyant leur gamme qu’ils ne visent pas le beer geek assoiffé de houblon et ne jurant que par les NEIPA et les DDH DIPA.

Aux premiers abords la gamme peut sembler classique, et en quelque sorte elle l’est. Mais leurs bières sont bien faites, avec passion et amour et ça se sent. On est sur un produit d’artisanat de qualité.

Dans la gamme classique on retrouve :

  • La « Noire » : un Foreign Extra Stout que j’ai déjà goûté et qui est très agréable à boire ! À la base brassée comme une bière d’hiver, elle a fini par rejoindre la gamme permanente
  • Une Blonde (nommée « Blonde Vénitienne ») qui est une Pale Ale, assez classique dans sa conception et clairement constituée comme une bière d’appel pour un public large mais qui n’en reste pas moins une bière de qualité.
  • La Rousse, un peu dans le même principe que la Blonde mais avec un peu plus de caractère, elle reste une bière adaptée à un public non initié.
  • La Bière de Froment, une bière blanche à l’allemande, type assez peu connu du grand public en France (qui est plutôt habitué à la blanche Belge) et qui est assez rare chez les brasseries artisanales.
  • La Bière de Saison : une bière de type Saison comme le nom l’indique, et donc brassée avec les levures spécifiques à ce type, apportant des notes épicées. Toutefois, les brasseurs ont fait le choix que cette bière soit un peu plus houblonnée que la normale, lui donnant presque un caractère d’IPA.

Fort de leur capacité de brassage maximum non atteinte, les brasseurs font également des brassins saisonniers. Cette hiver ils avaient sorti une excellente bière blonde au miel de châtaigner très ronde et riche et pour cet été on retrouve la « Estivale #1 », une bière ambrée au gingembre, rafraîchissante et épicée.

En plus de celle-ci, une Session IPA devrait bientôt arriver en rayons, elle n’attend plus que d’être étiquetée !
Enfin, j’ai pu également goûter une IPA en préparation, directement au fermenteur et qui était déjà particulièrement savoureuse. Il s’agit d’une collaboration mais je n’en dirai pas plus pour le moment !

Pour ceux qui souhaitent se procurer les bières La P’tite Soeur, elles se trouvent assez facilement en caves à bière parisiennes et d’Île de France.
Plus loin c’est compliqué, les deux gérants faisant les livraisons eux-même.
Une liste des lieux de vente et des sites de vente en ligne est toutefois disponible sur leur site internet.

Et si vous vivez proche de Sartrouville, où se trouve la brasserie (proche du carrefour Montesson), sachez que les visiteurs sont accueillis le vendredi de 14h à 19h et le samedi de 11h à 19h dans une zone d’accueil servant aussi de zone d’exposition pour les oeuvres d’art de proches des brasseurs ainsi que pour la vente de quelques produits alimentaires artisanaux.

Sur place vous pourrez déguster les bières de la brasserie mais aussi acheter les bières de toute leur gamme.
Pour des achats à l’unité ou en faible quantité les tarifs, bien qu’intéressants, restent dans la moyenne de ce que font les caves à bière. Toutefois si vous voulez acheter des cartons (mixte ou d’un seul type), les tarifs sont dégressifs et assez intéressants.
Si vous souhaitez vous fournir en bonnes bières artisanales pour un événement particulier (Mariage, anniversaire, etc.) c’est très intéressant.

Merci encore à la brasserie La P’tite Soeur pour leur accueil, pour la visite de la brasserie et pour les deux heures qu’ils m’ont accordées pour parler de ce qu’ils font.

One Comment

  1. Pingback: [Découverte] Bonjour Brasserie : Petite taille, Grande qualité – Sirotons Le Houblon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *