Home AlesPale Ales (6) Baptême du Feu – Mont Hardi

(6) Baptême du Feu – Mont Hardi

by sirotonslehoublon

Qui dit calendrier de l’avent craft V and B dit également Mont Hardi. Difficile de passer à côté de la brasserie du groupe avec, pour ce 6ème jour, la Baptême du Feu, une bière pour le moins originale.
Car il s’agit en effet d’une Session NEIPA fumée à 2,9%. L’origine de la recette est tiré d’un style Polonais, le Grodziskie, une bière de blé légère et fumée. Celle de Mont Hardi est donc brassée à base de 100% de blé fumé mais est revisitée façon NEIPA avec un houblonnage à cru important de Citra et de Sabro.

👀 Apparence

Visuellement on retrouve bien les traits d’une NEIPA moderne avec une bière blonde extrêmement pâle, de couleur jaune paille, presque laiteuse et surtout très trouble. La mousse blanche abondante et aérienne est très peu persistante.

👃 Nez

Le nez débute les hostilités avec, sans surprise, des notes fumées intenses de cendre, feu de cheminée, bois brûlé et de saucisse fumée (miam la bonne saucisse de Morteau fumée). Toutefois, en la laissant s’ouvrir ou bien en laissant nos narines s’y habituer, les notes fumées laissent doucement place à des arômes plus gourmands et fruités. Les houblons s’expriment au travers des notes d’agrumes et de fruits exotiques comme la mangue, l’ananas ou la coco.

👅 Bouche

En bouche, comme au nez, c’est le fumé qui attaque d’entrée. La brasserie n’a pas eu la main morte là dessus et on se retrouve à croquer dans un fuseau lorrain tout en léchant une bûche brulée. C’est surprenant mais pas désagréable pour peu qu’on aime ce genre de saveurs.
Et une fois de plus, comme au nez, c’est au fil des gorgées que cette bière se métamorphose. Les notes fumées, toujours présentes, sont bien plus en retrait et laissent place au notes houblonnées mais subtiles de pêche, abricot, citron et coco.

Cette bière, avec ses 2,9%, reste très légère en bouche, un peu aqueuse et les notes houblonnées restent douces et subtiles puisqu’en opposition aux notes fumées et n’ayant pas le corps d’une NEIPA à 6,5% pour tenir. Elle reste toutefois étonnamment pintable, fruitée et rafraichissante pour peu que vous aimiez les saveurs fumées.
Une grosse et très bonne surprise pour ma part.

0 comment

You may also like

Leave a Comment