Sori I’m Late – O’Clock x Sori

Bière Sori I'm Late - Brasserie O'Clock Brewing en collaboration avec la brasserie Sori

Lors de ma visite chez O’Clock je me suis dégoté une paire de cette nouvelle collaboration, la « Sori I’m Late ».
Il s’agit d’une collaboration entre O’Clock et la brasserie Estonienne Sori. Le fruit de cet amour est un Russian Imperial Stout brassé avec de la vanille avant d’être vieilli en barriques de Bourbon. Cette belle bête titre à 11.5%.

👀 Au service, on verse une liquide noir comme la nuit dans le verre. La robe est d’un parfait noir, sombre, d’une opacité totale, et se voit surmontée d’une belle et abondante mousse de couleur mocha. Se persistance est plutôt longue.

👃 Le nez est très doux, rond et bien équilibré. On y retrouve évidemment les malts torréfies apportant des notes de café, des légers arômes de chocolat mais aussi la vanille. Au nez elle est indéniablement là. Les arômes boisés de la barrique et celles du bourbon sont également présents mais un peu plus effacés.

👅 Pour profiter au maximum de ce stout assez chargé en alcool, je ne l’ai laissé qu’une petite vingtaine de minutes au frigo pour faire légèrement descendre sa température au dessous de celle de la pièce, l’important étant de ne pas la servir trop fraîche pour laisser s’exprimer toutes les saveurs.
Et on peut dire que ça marche ! C’est très bon, très bien fait, équilibré et sans excès. L’attaque est clairement portée sur les malts torréfiés et le café brûlé. Toutefois elle est accompagné de la vanille. Et je suis heureux qu’elle se sente autant tant c’est une chose rare. Sur ce RIS, elle vient apporter rondeur et gourmandise à l’ensemble et s’intercale parfaitement entre l’attaque café et la finale plus orientée sur l’amertume et les notes de bourbon.

Le bourbon, bien que présent manque peut être d’un peu de présence, mais pas de grand chose. Peut-être que cette bière est encore un peu jeune et mériterait d’être vieillie un peu pour développer les saveurs du Bourbon et amoindrir celles de la vanille ce qui donnerait alors un minuscule correctif à l’équilibre, le faisant passer de très bon à parfait.

En tout cas c’est très bon, un dessert qui glisse tout seul, ne laissant que peu de place à l’alcool qui est pourtant bien là. On en boira pas des litres mais ça se savoure, se déguste, se sirote !
Bravo O’Clock et Sori !

Note : 🍻🍻🍻🍻🍺 (4.5/5)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *