Home Sours & LambicsSour Duchesse & Beukette – Mathurin Malbreil

Duchesse & Beukette – Mathurin Malbreil

by sirotonslehoublon

Je vous avais déjà présenté une bière de Mathurin dans une bouteille sans étiquette comme ce qu’on peut dealer sous le manteau à l’arrière d’un bar.
Un cap a été franchi maintenant puisque les dernières productions sorties de ses cuves ont de belles étiquettes et portent des noms.
Ici nous avons la Duchesse & Beukette, une saison acide à la myrtilles et à la vanille.
Utilisant des malts d’orge et de blé ainsi que du sarrasin cru, le tout saupoudré de houblon Hallertau Blanc, cette bière est plus atypique par ses adjonctions de myrtilles et de vanille ainsi que de l’utilisation de levures Saisons Belges et Brettanomyces issues de captures sauvages.

Une bière qui sur le papier semble donner dans la finesse si on met à part ses 8.6%.
Celle-ci a été fermentée 8 longs mois !

👀 Apparence

A l’œil il n’y a pas de doutes, le myrtille est présente en quantité. On trouve une belle couleur rubis, opaque et qui se couvre d’une frétillante mais discrète mousse rosée qui disparaît aussi vite qu’elle est apparue.

👃 Nez

Au nez c’est assez complet et complexe. Une fois passé la puissance de l’acidité et du côté boisé apporté par les bretts et les levures saison on trouve le fruit qui vient développer de belles notes de fruits rouges et d’acidité.
La vanille n’arrive que discrètement en fond mais apporte un peu de sucre et de douceur.

👅 Bouche

En bouche on retrouve parfaitement le caractère des levures avec le côté sous-bois des Saisons et le caractère plus fermier et acide des brett.
Ensemble ils accompagnent à merveille la groseille qui, bien que je n’arrive pas à en distinguer précisément les saveurs, apporte clairement un côté fruits rouges intense.
En arrière plan on retrouve encore une fois la vanille qui se distingue plutôt bien et apporte de la douceur à l’ensemble.

Je n’ai pas encore goûté l’ensemble des créations de Mathurin donc je ne sais pas si on peut parler de « patte Malbreil » mais je retrouve en bouche une signature aux faux airs de lambics que j’avais déjà avec la Sour Cynorhodon & feuilles de cassis.
C’est encore une fois très bien fait, avec du caractère et de l’originalité et on retrouve ce que nous vend l’étiquette sans mensonge.

Note : 🍻🍻🍻🍻

0 comment
0

Vous pourriez également aimer

Leave a Comment